Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Règlement sur l’emmagasinage en vrac des liquides inflammables (C.R.C., ch. 1148)

Règlement à jour 2020-07-28; dernière modification 2015-06-18 Versions antérieures

PARTIE IIIRéservoirs d’emmagasinage

  •  (1) Les réservoirs d’emmagasinage verticaux au sol seront installés sur des fondations incombustibles d’une résistance suffisante pour supporter de façon permanente le réservoir en position verticale. Le fond du réservoir sera convenablement protégé contre la corrosion.

  • (2) Les réservoirs d’emmagasinage horizontaux au sol seront installés sur des fondations incombustibles ayant une résistance suffisante pour supporter de façon permanente le réservoir dans une position horizontale.

  • (3) Dans le cas de réservoirs d’emmagasinage au sol ayant une capacité supérieure à 3 000 gallons impériaux, les fondations d’acier dont la hauteur mesurée au point le plus bas est supérieure à 18 pouces seront ignifugées au moyen d’un matériau dont la résistance au feu est d’au moins deux heures.

  • (4) Les réservoirs d’emmagasinage souterrains devront reposer sur une assise solide et être entourés de terre ou de sable mou bien tassé. Il ne sera pas fait usage de cendres ou autres matériaux corrosifs pour recouvrir les réservoirs d’emmagasinage.

  • (5) Sauf dans les cas prévus au paragraphe (6) et au paragraphe (7), les réservoirs d’emmagasinage souterrains seront recouverts d’une couche de terre d’au moins deux pieds d’épaisseur ou d’une couche de terre d’au moins un pied d’épaisseur sur laquelle sera placée une dalle de béton armé d’au moins quatre pouces d’épaisseur.

  • (6) Si des véhicules doivent circuler au-dessus des réservoirs d’emmagasinage souterrains, ces réservoirs seront protégés contre les dommages par une couverture de terre d’au moins trois pieds d’épaisseur ou par 18 pouces de terre bien tassée recouverte soit d’une épaisseur de six pouces de béton armé ou d’une épaisseur de huit pouces de béton d’asphalte. La couche de béton devant dépasser de 12 pouces les limites horizontales du réservoir dans toutes les directions.

  • (7) Nonobstant le paragraphe (5), les réservoirs d’emmagasinage souterrains qui ne sont pas entièrement enfouis seront recouverts d’une couche de terre d’au moins deux pieds d’épaisseur et formant, sur tous les côtés, une pente d’au moins 1 1/2 pied dans le plan horizontal pour un pied dans le plan vertical.

  •  (1) Les réservoirs d’emmagasinage seront étudiés, construits, éprouvés et inspectés conformément aux normes de l’Association nationale de protection contre l’incendie (brochure no 30, édition de mai 1962, et ses modifications) et du code approprié de l’A.P.I. ou de l’A.S.M.E., à moins que les normes exigées par le gouvernement provincial qui a juridiction sur la région ne soient supérieures à celles de l’Association nationale de protection contre l’incendie, auquel cas les prescriptions les plus rigoureuses seront appliquées.

  • (2) Des exemplaires du rapport de l’épreuve du réservoir et du rapport d’inspection ou d’autres preuves indiquant qu’on s’est conformé au code applicable seront conservés dans ses dossiers par la compagnie propriétaire ou exploitante et présentés à la Commission pour examen, sur demande.

  • (3) La soudure de toute partie d’un réservoir d’emmagasinage sera conforme au code selon lequel ce réservoir a été construit. La soudure ne sera pas permise tant que le réservoir n’aura pas été complètement vidé et parfaitement purgé.

  • (4) L’emmagasinage de liquides inflammables dans un réservoir d’emmagasinage à ciel ouvert est interdit.

 Chaque réservoir d’emmagasinage portera une inscription en permanence comme il est exigé par le code selon lequel ce réservoir a été fabriqué conformément aux règlements du gouvernement provincial en cause.

 Si la résistance de terre d’un réservoir d’emmagasinage d’une capacité de plus de 3 000 gallons impériaux dépasse 15 ohms, on utilisera des tiges ou autres dispositifs de mise à la terre.

  •  (1) Tous les réservoirs d’emmagasinage de liquides inflammables seront munis de tuyaux d’évent ou de dispositifs de dimensions suffisantes pour maintenir la pression interne ou le vide dans les limites prévues pour le réservoir.

  • (2) Sauf dans le cas prévu au paragraphe (3), tous les évents des réservoirs d’emmagasinage contenant des liquides inflammables de la classe I seront munis de pare-flammes, de soupapes ou autres dispositifs d’évent résistant à la corrosion et qui demeurent normalement fermés.

  • (3) Par dérogation aux prescriptions du paragraphe (2), des évents ouverts peuvent être installés sur un réservoir d’emmagasinage contenant un liquide inflammable de la classe I si la capacité de ce réservoir ne dépasse pas 3 000 gallons impériaux.

  • (4) Tous les réservoirs d’emmagasinage au sol seront munis de dispositifs de décompression d’urgence. Dans le cas d’un réservoir d’emmagasinage vertical, il peut s’agir d’une soudure ou d’un joint faible sur le dessus du réservoir ou entre le dessus et le corps du réservoir. La capacité totale des évents ordinaires et des évents d’urgence sera suffisante pour prévenir la rupture violante du réservoir d’emmagasinage lorsque celui-ci est exposé à un incendie.

  • (5) Les couvercles des boîtes d’indicateurs seront faits d’un matériau résistant aux étincelles.

  • (6) L’extrémité inférieure des tuyaux d’évent sur tous les réservoirs d’emmagasinage pénétrera par le dessus du réservoir et ne s’avancera pas de plus de un pouce; le tuyau sera installé de façon à assurer l’écoulement dans le réservoir et il ne présentera ni siphons ni coudes où le liquide pourrait s’accumuler.

  • (7) Tous les tuyaux d’évent des réservoirs d’emmagasinage devront déboucher à l’extérieur des bâtiments et de façon que les vapeurs inflammables ne puissent pénétrer par les ouvertures des bâtiments, ni se loger sous les avances des toits ou autres obstacles, ni être exposées à une source d’inflammation.

  • (8) Dans le cas des liquides inflammables de la classe I, la sortie d’un tuyau d’évent de réservoir d’emmagasinage souterrain devra être plus élevée que l’ouverture du tuyau de remplissage, être dirigée vers le haut et être située à au moins 12 pieds au-dessus du niveau du sol adjacent.

  • (9) La sortie des tuyaux d’évent des réservoirs d’emmagasinage souterrains pour liquides de la classe II devra être placée au-dessus du plus haut niveau de la neige enregistré. Les tuyaux d’évent pourront être munis de courbes de retour, d’un grillage à grosse maille ou d’autres dispositifs propres à atténuer l’entrée de corps étrangers.

 Les réservoirs d’emmagasinage munis de serpentins de chauffage, chemises de réchauffage ou autres dispositifs de chauffage seront munis de thermomètres et de régulateurs de température appropriés permettant de s’assurer que la température du contenu se maintient dans les limites de sécurité.

 Tous les raccords de tuyaux conduisant à des réservoirs d’emmagasinage souterrains seront établis dans le haut du réservoir d’emmagasinage, au-dessus du niveau du liquide, et ils seront inclinés vers le réservoir. Les enveloppes des réservoirs d’emmagasinage seront convenablement renforcées aux endroits où les raccords pénètrent dans le réservoir.

  •  (1) Toutes les enveloppes de réservoir d’emmagasinage seront protégées contre la corrosion par un revêtement convenable résistant à la corrosion.

  • (2) Il est recommandé que la dernière couche de peinture sur un réservoir d’emmagasinage au sol soit une couche d’émail blanc, de peinture blanche autonettoyante ou d’un autre matériau réfléchissant la chaleur.

 Les réservoirs d’emmagasinage souterrains seront ancrés ou lestés solidement lorsqu’il y a possibilité que des changements du niveau phréatique se produisent et causent l’oscillation ou le déplacement des réservoirs.

 Un réservoir d’emmagasinage ne sera pas soumis à une pression supérieure à sa pression de service maximal. Il est interdit de vider le réservoir de son contenu au moyen de pression d’air. Une pression d’au plus cinq livres par pouce carré peut être utilisée pour découvrir les fuites.

PARTIE IVCanalisation et équipement de transvasement

 Les pompes à liquides inflammables seront d’un type approprié aux liquides transvasés et seront construites pour la pression de service maximum à laquelle elles seront soumises en service.

  •  (1) Les systèmes de canalisations des liquides inflammables seront construits pour la pression de service maximum à laquelle ils seront soumis en service et ils seront fabriqués d’un matériau compatible avec le liquide inflammable transporté.

  • (2) Les soupapes d’arrêt et les garnitures de tuyaux qui sont installées sur les réservoirs d’emmagasinage ainsi que les soupapes d’arrêt principales et les garnitures de tuyaux qui sont installées sur les portiques ou postes de chargement ou de déchargement seront en acier.

  • (3) Les joints soudés ou les brides à souder sont recommandés pour les raccords de réservoir d’emmagasinage de plus de deux pouces de diamètre nominal.

  • (4) La soudure ne sera exécutée que par un soudeur qualifié et conformément aux prescriptions de la brochure no W-117-1952 de la Canadian Standards Association, et de ses modifications.

  • (5) Après leur installation et avant que l’exploitation ne commence, les canalisations, les soupapes et garnitures seront éprouvées à une pression de 50 pour cent supérieure à la pression de service maximum, mais en aucun cas cette pression ne sera inférieure à cinq livres par pouce carré au manomètre et cette pression d’essai sera maintenue pour une période d’au moins 30 minutes.

  • (6) L’épaisseur de la paroi des tuyaux sera conforme aux prescriptions de l’American Standards Association Code for Pressure Piping et de ses modifications.

  • (7) Qu’elles soient au sol ou souterraines, les canalisations et les garnitures seront protégées par une peinture ou un autre revêtement résistant à la corrosion, si elles sont exposées à la corrosion externe.

  • (8) Dans les installations où plus d’une classe, ou type, de liquides inflammables est manutentionnée, toutes les canalisations ou soupapes exposées seront identifiées par des inscriptions en couleur ou par des étiquettes durables qui indiquent le type des liquides inflammables qui sont transportés.

  •  (1) Les systèmes de canalisations de liquides inflammables contiendront un nombre de soupapes convenablement installées suffisant pour protéger l’installation en cas d’urgence et pour maîtriser l’écoulement des liquides au cours de l’exploitation normale.

  • (2) Les canalisations utilisées pour le chargement ou le déchargement des wagons-citernes seront munies de soupapes d’arrêt aux extrémités de chargement ou de déchargement ainsi qu’aux réservoirs d’emmagasinage.

  • (3) Les canalisations utilisées pour décharger les liquides inflammables de wagons-citernes ou de camions-citernes dans des réservoirs d’emmagasinage au sol seront munies des soupapes de retenue ou des dispositifs nécessaires pour empêcher le retour accidentel du liquide inflammable des réservoirs d’emmagasinage.

  • (4) Les soupapes d’arrêt des réservoirs d’emmagasinage au sol situées au-dessous du niveau du liquide seront établies aussi près que possible de l’enveloppe du réservoir.

 Les jauges et le matériel accessoire seront d’un matériau compatible avec le liquide inflammable manutentionné dans les conditions de service auxquelles ils seront soumis.

 Les matériaux tels que pâtes à joints, obturateurs, sièges de soupape et bourrages seront compatibles avec les liquides inflammables manutentionnés dans les conditions de service auxquelles ils seront soumis.

  •  (1) Les canalisations reposeront sur des appuis permanents en acier ou en béton.

  • (2) Les appuis des canalisations placées à plus de quatre pieds au-dessus du sol reposeront sur des empattements s’étendant au-delà de la ligne de gelée ou reposant sur le roc solide.

  • (3) Les canalisations exposées aux dommages causés par la circulation routière seront protégées par des garde-corps ou des bordures de chaussée en béton ou en métal.

  • (4) Il sera tenu compte, dans la construction des canalisations, de la dilatation, de la contraction, des trépidations, des vibrations et du tassement.

  • (5) Les appuis d’acier pour les canalisations transportant des liquides inflammables de la classe I et placées à plus de quatre pieds au-dessus du sol devraient être ignifugés au moyen d’un matériau ayant une résistance au feu d’au moins deux heures.

 
Date de modification :