ANNEXE III(article 9)

Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents

Colonne IColonne II
ArticleSubstanceMéthode d’analyseModifications
1Matière ayant une demande biochimique en oxygène (D.B.O.)Section 507 de l’APHANote de Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents*Pour le dosage de l’oxygène dissous, les méthodes suivantes sont recommandées :
Section 422B de l’APHANote de Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents* Le thiosulfate de sodium peut être remplacé par l’arsenosobenzène
Section 422F de l’APHANote de Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents* La méthode doit être vérifiée par celle de Winkler à l’azoture (section 422B de l’APHANote de Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents*)
2Matières totales en suspensionSection 208D de l’APHANote de Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents*Utiliser des filtres en fibres de verre de 4,25, 4,7 ou 5,5 cm de diamètre avec tamis support de 3,5 cm. La filtration sur creuset Gooch n’est pas recommandée
L’usage d’un cylindre gradué est recommandé pour mesurer le volume de l’échantillon
3GraissesSection 502C de l’APHANote de Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents*L’hexane ou le trichlorotrifluoroéthane peuvent être utilisés
4Azote ammoniacalSection 418 de l’APHANote de Méthodes qualitatives et quantitatives d’analyse des substances nocives et de l’azote ammoniacal des effluents*Lorsqu’elles sont appropriées, les méthodes décrites aux sections 418A ou 418B devraient être utilisées.
  • Retour à la référence de la note de bas de page *Standard Methods for the Examination of Water and Wastewater, 14e édition (1975), publié conjointement par l’American Public Health Association, l’American Water Works Association et la Water Pollution Control Federation.

 
Date de modification :