Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Règlement sur les installations de déchargement des wagons-citernes à chlore (C.R.C., ch. 1147)

Règlement à jour 2020-07-28; dernière modification 2015-06-18 Versions antérieures

ANNEXE IV(art. 33 et 50)Dangers du chlore

  • 1 L’observation des prescriptions du présent règlement devrait assurer un haut degré de sécurité au déchargement des wagons-citernes à chlore. Le règlement sera très probablement appliqué de façon efficace si les personnes que concernent les opérations de déchargement connaissent et comprennent bien les propriétés du chlore et les dangers qu’il présente.

  • 2 Voici les principales propriétés du chlore et les principaux dangers qu’il présente :

    • a) le chlore se transporte normalement sous pression à l’état liquide dans des wagons-citernes et des cylindres. Dans les conditions atmosphériques, celles dans lesquelles il se trouverait en cas de fuite, le chlore liquide est rapidement transformé en un gaz dans la proportion approximative d’un volume de liquide pour 460 volumes de gaz. Pour cette raison, une fuite relativement petite de chlore liquide pourra polluer un gros volume d’air;

    • b) le chlore à l’état gazeux est à peu près 2 1/2 fois plus lourd que l’air. Par conséquent, il tend à s’accumuler dans les lieux bas et ne se dilue ou ne se disperse facilement que s’il est soumis à de forts courants d’air;

    • c) le chlore n’est pas inflammable, mais aux températures ordinaires il entretient la combustion de certaines substances combustibles organiques comme le liège granulé. À des températures élevées, il entretient la combustion de l’acier et, pour cette raison, il peut causer la détérioration rapide de la tuyauterie d’acier ou autre matériel en acier exposé au feu;

    • d) les wagons-citernes à chlore isolés du type ICC 105A assurent une bonne protection contre la chaleur pour le chargement, mais ils devraient être enlevés du lieu d’un incendie aussitôt que possible;

    • e) le chlore sec est compatible avec une grande variété de métaux, y compris l’acier doux, mais le chlore contenant plus que 150 parties environ par million de parties d’eau est fortement corrosif pour l’acier doux et les autres métaux qui résistent mal à l’acide chlorhydrique. Il est donc indispensable d’assécher parfaitement toute la tuyauterie et tout le matériel avant de le mettre en service et d’empêcher l’eau de pénétrer d’autres façons dans le réseau. Les fuites de chlore ne devraient pas être arrosées avec de l’eau;

    • f) la concentration maximum de chlore dans l’air que la plupart des adultes peuvent respirer pendant une heure sans conséquences graves est de quatre parties par million. C’est à peu près la concentration minimum reconnaissable à l’odeur;

    • g) le chlore en concentrations d’environ 35 parties par million est considéré comme dangereux s’il est respiré pendant des périodes de plus de 30 minutes, mais comme les concentrations de chlore de plus de 15 parties par million sont extrêmement irritantes pour la gorge et les voies respiratoires il est peu probable qu’une personne s’exposerait délibérément pendant plus que quelques minutes à de telles concentrations;

    • h) même un très petit nombre de respirations dans un air qui renferme plus de 1 000 parties de chlore par million seraient probablement mortelles;

    • i) les respirateurs du type à boîte métallique absorbante ne conviennent pas à l’utilisation dans des atmosphères renfermant plus de un pour cent de chlore par volume. Des appareils respiratoires autonomes doivent être employés dans ces atmosphères;

    • j) en plus des respirateurs mentionnés à l’alinéa i), les personnes qui réparent les fuites ou qui sont, d’autres façons, exposées au chlore liquide ou à de fortes concentrations de chlore à l’état gazeux devraient porter des gants et autres vêtements protecteurs convenables. L’action du chlore sur la peau et sur les autres tissus du corps est semblable à celle des acides et autres substances corrosives; et

    • k) pour obtenir des renseignements supplémentaires à ce sujet, le lecteur est prié de s’adresser à The Chlorine Institute Inc., 342 Madison Avenue, New York City, New York 10017, ou au producteur de chlore le plus proche.

 
Date de modification :